Une loco vapeur à la gare de Toulouse

Publié le par Alouette

Ce matin, j'ai amené mon ado à la gare Matabiau, il partait en TGV. Au début du 19è siècle, il fallait 18 heures de diligence pour aller de Bordeaux à Toulouse ou encore 28 heures pour aller à Sète par le Canal du Midi... Aujourd'hui, mon gamin est allé de Toulouse à Lyon en quatre heures. O tempora, o mores !

Le matin, la façade de la gare est toute à l'ombre. Cette gare date des années 1903-1905, Toulouse était un peu en retard, déjà (la Ville rose n'a toujours pas de tramway...). Le nom du quartier où est située la gare, Matabiau, fait référence au martyre de Saint Saturnin et signifierait « tuer le taureau ».

On distingue l'inscription "Chemins de fer du Midi" ainsi que les blasons des 26 principales villes desservies entre Bordeaux et Sète. La Compagnie du Midi a été fusionnée et nationalisée avec les quatre autres grandes compagnies de chemin de fer nationales (Nord, Est,Paris-Orléans et PLM = Paris-Lyon-Marseille) pour former la SNCF en 1938. À cette date, le bâtiment dessiné par l'architecte Toulonnais Marius Toudoire, et réalisé en pierre de Saintonge, a été classé monument historique.

Une fois mon fiston parti à très grande vitesse, voilà ce que j'ai eu la chance de voir : une loco vapeur !

C'est une 141R qui a travaillé dans le sud de la France entre 1946 - année de sa construction à Schenectady aux États-Unis - et 1975, année de sa mise en retraite. Cette magnifique machine est maintenant soignée par une poignée d'amoureux et elle effectue divers voyages touristiques spéciaux. Elle passe une à deux fois par an devant chez moi, mais pour le moment je ne l'avais pas encore vue de près.

Quand j'étais gamine, je jouais parfois à la loco vapeur, avec mes tresses tenant lieu de piston.

Je ne suis habituellement pas une fan de la mécanique mais j'avoue être toujours fascinée et attirée par les trains. Cette loco est restée un moment en gare avant de démarrer, j'ai pu entendre ce halètement particulier qui lui donne quelque chose de vivant ; ça glougloute de partout, là-dedans. Je comprend que les mécanos aient pu s'attacher à de telles machines.

Puis le mécano a fait siffler sa loco, ça vrille les oreilles ! Puis la loco a craché de volumineux panaches de vapeur et est partie tranquillement.

Pendant que j'attendais le départ de la loco vapeur, je me suis aperçue que l'on voit la médiathèque départementale d'ici.

Contraste étonnant entre la vieille loco fumante et ce bâtiment très récent, tout de verre, béton et bois.

En sortant, un dernier regard pour la façade de la gare Matabiau et, en face, éclairés par le soleil levant, les inévitables hôtels Terminus et autres.

Au premier plan, le Canal du Midi, encore dans l'ombre de la gare.

Publié dans Toulouse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

TERZIBACHIAN Jacques 23/06/2011 01:44


Mes compliments madame.
J'aurais adoré vous voir gamine jouant avec vos tresses en guise de bielettes de loco-vapeur !

Respectueusement.
Très cordialement.
J.T.
MARSEILLE.


Alouette 06/08/2011 17:07



bonjour,


désolée de répondre si tard ! merci de votre visite et de votre petit mot


à bientôt


 



virjaja 04/09/2009 12:08

c'est tout ce que je connais de Toulouse!!! la gare et un bistrot en face ou j'attendais ma correspondance...mais je n'ai jamis vu de si belle loco! gros bisous et merci de ces souvenirs!

Alouette 04/09/2009 20:30


dommage de ne connaître que la gare de Toulouse mais on n'a pas toujours le temps ; j'espère que mes autres articles sur la ville rose te donneront l'envie d'aller plus loin que Matabiau un jour
?
merci de la visite


La Plume de loin 31/08/2009 06:45

Superbe loco! Et la gare du matin paraît si tranquille et hospitalière... Tes fotos donnent l'envie de voyager :)

Alouette 03/09/2009 21:45


Cпасибо за комплимент !
C'est drôle, les gares : il y a des moments de calme et des moments d'agitation intense ; avant que le TGV de mon fils n'entre en gare, c'était plutôt fébrile !
Mon rêve : venir en Russie en train... Un jour, peut-être ?


Claire Felloni 29/08/2009 20:33

Quelle chance tu as eu d'assister au départ de cette loco! j'aurais adoré ça moi aussi! et cette fumée autour des roues, me rappelle des tableaux impressionnistes, de Monet, je crois...Moi aussi je les ai connues, petite, les miennes commençaient à ralentir pour arriver à la Gare de l'Est. Amitiés et à +

Alouette 03/09/2009 21:48


Oui, je suis très heureuse d'avoir assisté à ce spectacle, j'en rêvais ! Et ça m'a consolée du départ de mon fiston ;-)
C'est vrai, je n'avais pas réalisé, cette photo fait penser à ce tableau de Monet, en moins joli...
Merci de ta visite